de l’ombre à la lumière, de la matière à l’esprit

Ce site témoigne, entre autre, des ressentis d’un voyage intérieur, d’un retournement personnel au long duquel des prises de conscience ont émergées et ont considérablement changées ma perception du monde et de la place que j’y occupe. Cette compréhension nouvelle, native de la philosophie que je continue à nourrir par le tiers d’introspections et de témoignages en résonance avec mon chemin de vie, m’invite aujourd’hui à déceler et à déverrouiller les serrures du mental qui génèrent les maux du corps, émergeants de sentiments de peur et d’insécurité, résultants de croyances impersonnels, qui divisent l’esprit et l’empêchent de retrouver sa véritable grandeur à la participation du Soi, de l’Être profond, du Capitaine en charge de guider sa propre barque. C’est alors qu’une guérison, relative aux prises de conscience du cherchant, s’avérera positive et libératrice.

l’Alchimie de l’Être

Le Grand œuvre par « La voie Royale »

Parce que le voyage le plus extra-ordinaire est celui qui mène à Soi

Et, «Je ne peux voyager sur un chemin sans être moi-même ce chemin» dit le bouddha.

Remettre à l’extérieur son pouvoir de penser et d’agir limite considérablement la capacité à reconnaître ses propres potentiels et de les vivre pleinement. La «Voie Royale», c’est un rendez-vous entre le sujet et lui seul. A son rythme, elle lui demandera de reconnaître la source de ce qui le ralenti dans ses actions pour se réaliser et s’épanouir à travers Elle. Voici l’accomplissement que j’invite en chacun à devenir pour découvrir sa nature profonde qui promet émerveillement sans artifices, ce que nul ne peut offrir si ce n’est à lui même. Il n’y a pas de bon ou mauvais choix quant au chemin que l’on décide d’emprunter. Accepter et accueillir ce qui Est comme étant une opportunité et non une pénitence est le prémisse d’une réalisation de soi.

Les alchimistes l’appellent “Pierre philosophale” plus connue sous le nom de “Lumière Divine” ou “Christ”

Visita
Interiora
Terræ
Rectificando
Invenies
Occultum
Lapidem"

« Visite l’intérieur de la terre et en rectifiant tu trouveras la pierre occulte »

« Visite l’intérieur de toi-même et en te rendant juste tu trouveras la pierre cachée »

En chacun se terre une énergie insoupçonnée dont la source nécessite conscience et reconnaissance pour libérer son plein potentiel. Elle se nourrit et grandit selon notre interprétation de ce que nous vivons et semons dans notre présent. Par extension nous ne pouvons nous élever sans elle. La rejeter ou l’ignorer c’est intensifier l’enfermement auquel nous voulons échapper.

Ne te préoccupe pas de savoir comment les autres te définissent, en le faisant ils se limitent eux-mêmes

Se retourner c’est accepter de regarder dans le miroir ce qui s’y cache, accueillir ce qui s’y trouve sans résistance et se tenir à l’écoute du gardien de ses énergies polaires (père/mère) que nous sommes en devenir.  

V.I.T.R.I.O.L.

Celui qui craint de souffrir souffre déjà de ce qu’il craint

Michel Montaigne

Chaque parcelle d’une vie contient une énigme dont la clé soigneusement caché ouvre une porte vers un niveau supérieur de conscience invitant à une rencontre authentique avec soi.

Les schémas et croyances transgénérationnels conduisent à la dérision jusqu’à la perte de sens des valeurs de soi. En prenant l’exemple d’une addiction, traduite par une « hérédité » au regard du monde extérieur, celle-ci ne se transmet pas mais est assimilé par l’esprit de l’enfant qui croit avoir perdu le sens de ses valeurs profondes au yeux du parent qui s’en ait lui même fait « l’esclave » par rapport à son parent et de celui-ci envers le sien, etc….

Cette addiction, qui vient parfois jusqu’à toucher toute une lignée, peut devenir une délivrance pour celui qui la conscientise, en comprend le sens jusqu’à trouver la cause de celle-ci pour s’extraire de la culpabilité que son mental à soigneusement nourrit.

Une addiction peut prendre plusieurs apparences et avoir des degrés d’impact différents. A travers des substances ou insidieuse comme la manipulation, elle est parfois insaisissable surtout quand elle paraît insignifiante pour le mental « l’égo » qui tend à défendre (par sentiment de culpabilité et/ou en position de sauveur) son proche en proie à ses frustrations. S’extirper de force de ce schéma n’enlève pas pour autant ce qui empêche d’exprimer librement ses sentiments au quotidien.

Ce n’est donc pas l’addiction en elle-même mais le pouvoir que nous lui donnons et notre décision à nous laisser entraîner par elle qui nous éloigne du but profond que chacun cherche à atteindre, à savoir reconnaître sa place dans le monde qu’il croit l’avoir rejeté, abandonné à travers lequel y croit devoir se défendre ou retrouver sa légitimité.

Chercher refuge auprès d’un monde extérieur dont nous sommes le plus addictif, où chacun cherche à trouver sa légitimité à travers la névrose de l’autre, est une grosse erreur. Cela demande un retournement, un appel à aller vers soi pour nous guérir au cœur de notre humanité.

 

A chaque instant la magie opère

Michel Montaigne

A l’instar de la légende (symbolique du chemin intérieur) d’Arthur en quête du Graal nous sommes ce chevalier égaré dans les méandres de son esprit pour y trouver l’Étincelle au cœur de sa chair (l’Énergie Divine) qui donnera un sens à son existence.
Cette voie appelée en alchimie «Voie Royale» est une voie intérieure où le sens se révèle pour qui décide et s’engage à se rencontrer.

Le Royaume de Dieu appartient aux petits enfants et à ceux qui leur ressemblent

Une rencontre est aussi un rendez-vous avec soi à travers l’autre. Une opportunité pour mieux se reconnaître, se réapprendre, s’accueillir et s’accepter pour continuer ce qui es resté en suspend avant de s’enfermer dans des jeux d’apparence et d’appartenance.

L’adulte que l’enfant est devenu ne peut s’accomplir qu’en ayant retrouvé l’énergie juvénile qui animait sa spontanéité primordiale à vivre l’émerveillement et de sentir le privilège d’être unique et profondément aimé à travers son propre regard pour pouvoir aimer à son tour pleinement.